DENZEL

La terrasse est à nous. Le soleil est sur le point de nous quitter quand Denzel Curry arrive. Je manque de temps, il reste accroché à son téléphone, j’ai l’impression qu’il se cache, alors je lui parle, doucement, je veux qu’il comprenne. J’ai lu, ses textes, ses douleurs. Je n’ai pas la prétention de savoir, j’ai juste l’impression de comprendre. Dans l’interview qui suit, il conclut : “Toute part d’obscurité peut aussi se transformer en quelque chose de lumineux.”

Son interview complète sur The Backpackerz

Using Format